•  

    Evolution de l’activité des services

    de la police et de la gendarmerie nationales

    en novembre 2007

    En novembre 2007,

    l’activité des services de police et de gendarmerie a

    encore progressé

    par rapport à novembre 2006, comme en attestent les

    indicateurs de performance :

    Avec 112 593 faits élucidés pour 294 063 constatés, le taux

    d’élucidation

    1 atteint 38,29 %.

    Il est en progression de + 2,96 points (

    35,33 % en novembre 2006).

    Les faits élucidés augmentent de

    + 0,31 %
    (112.593 contre

    112.247) ; sur les 12 derniers mois, la hausse est de + 1,21 %.

    Les infractions révélées par l’action des services

    2 sont en hausse de

    + 9,11 %

    (30.814 contre 28.240) ; sur les 12 derniers mois,

    l'évolution est de + 6,08 %.

    Les mis en cause s'accroissent de

    + 2,37 %
    (97.785 contre

    95.524) ; sur les 12 derniers mois, leur nombre a augmenté de + 2,24 %.

    Les gardés à vue augmentent de

    + 0,93 %
    (47.216 contre

    46.781) ; sur les 12 derniers mois, leur nombre s’est accru de

    + 5,63 %.

    1

    Taux d’élucidation = pourcentage du nombre des faits élucidés par rapport à celui des faits constatés.

    2

    Crimes et délits découverts par les services, sans plainte préalable d’une victime (stupéfiants, proxénétisme, infractions au

    séjour des étrangers, faux documents, ports d’armes...)

    2

    Zoom sur les cambriolages

    La lutte contre les cambriolages s’est

    poursuivie en novembre 2007, par rapport

    à novembre 2006

    :

    ��

    Taux d’élucidation : 12,10 %

    ��

    2.263 gardes à vue : + 4,96 %

    ��

    3.023 mis en cause : + 2,20 %

    Zoom sur la lutte contre

    les coups et blessures volontaires

    La lutte contre les coups et blessures

    volontaires s’est intensifiée en novembre

    2007, par rapport à novembre 2006

    :

    ��

    Taux d’élucidation : 82,82 %

    ��

    5.672 gardes à vue : + 10,20 %

    ��

    12.297 mis en cause : + 5,92 %

    Sur les 12 derniers mois, le nombre de faits

    élucidés a augmenté de + 10,57 %.

    Zoom sur la lutte contre les escroqueries

    et abus de confiance

    La lutte contre les escroqueries et les abus de

    confiance en novembre 2007 par rapport à

    novembre 2006 :

    ��

    Taux d’élucidation : 40,80 %

    ��

    1.327 gardes à vue : + 5,23 %

    ��

    4.068 mis en cause : + 5,42 %

    Sur les 12 derniers mois, le nombre de faits

    élucidés a augmenté de + 2,02 %.

    L'important recul des faits constatés (- 23 653 crimes et délits enregistrés),

    associé au maintien d'une activité soutenue, a permis de faire progresser les taux

    d'élucidation pour la majorité des infractions.

    Lutte contre les atteintes acquisitives aux

    biens

    (Vols et recels)

    En novembre 2007 par rapport à novembre 2006 :

    ��

    Taux d’élucidation :

    15,47 % soit +1,16 point

    ��

    13.584 gardes à vue, soit – 3,46 %

    ��

    23.104 mis en cause, soit – 3,54 %

    Lutte contre les atteintes volontaires aux personnes

    (Homicides, coups et blessures, menaces, atteintes aux moeurs, actes contre la famille et l’enfant…)

    Les atteintes volontaires aux personnes représentent 12 % des faits constatés

    En novembre 2007 par rapport à novembre 2006 :

    ��

    Taux d’élucidation :

    64,66 % soit + 5,96 points

    ��

    10.916 gardes à vue, soit + 2,59 %

    ��

    21.042 mis en cause, soit + 1,29 %

    Lutte contre les escroqueries et infractions économiques et financières

    (Escroqueries, faux, contrefaçons, banqueroute, abus de confiance, emploi d’étrangers sans titre…)

    En novembre 2007 par rapport à novembre 2006 :

    ��

    Taux d’élucidation :

    58,53 % soit - 6,26 points

    ��

    2.634 gardes à vue, soit + 4,61 %

    ��

    8.209 mis en cause, soit + 3,31 %

    3

    Zoom sur la vidéo protection

    A Marseille (13), le 20 novembre, confondu par des images de vidéo protection, les auteurs de vols

    à l’arraché étaient interpellés par la sûreté départementale de la sécurité publique. Ils agressaient des

    femmes âgées venant de retirer de l’argent d’un distributeur automatique. Les victimes les

    reconnaissaient formellement durant les gardes à vue.

    Depuis mars 2007, cinq femmes étaient agressées sexuellement dans le métro parisien. Grâce à

    des clichés issus des images de vidéo protection de la RATP, l’auteur était identifié et interpellé le 5

    novembre par la direction régionale de police judiciaire de la Préfecture de Police.

    4

    Rappel

    En novembre 2007, en passant de 317 716 crimes et délits à 294 063, les faits constatés regroupés

    dans les 107 rubriques de l’état national statistique 4001 ont baissé de – 7,44 % par rapport à ceux de

    novembre 2006. Au cumul sur 11 mois, ces mêmes données marquent un recul de – 3,44 %.

    Des informations complémentaires sont accessibles sur www.inhes.interieur.gouv.fr/Bulletin-mensuel-

    65.html pour l’évolution de la délinquance et sur www.interieur.gouv.fr pour l’activité des services de

    police et de gendarmerie.

    Zoom sur la police technique et scientifique (PTS)

    Le fichier automatisé des empreintes digitales (F.A.E.D.)

    En novembre, 37.038 nouvelles traces exploitables ont été saisies au FAED, portant

    le total des enregistrements à près de 2,75 millions.

    Dans le même temps, les interrogations de la base ont permis de résoudre 571

    affaires en identifiant 591 suspects, et de détecter 5.147 fausses identités.

    Illustrations :

    Sensibilisés à la recrudescence des vols de métaux, les policiers de Bordeaux

    interpellaient le 8 novembre un individu qui avait arraché des tuyaux de gaz en cuivre. Les

    rapprochements avec des traces papillaires permettaient de lui imputer deux autres vols

    similaires, portant sur une centaine de mètres de tuyaux. Il était écroué.

    Dans l’Isère, le 14 novembre, les policiers de la Sûreté départementale et de la Police

    Judiciaire interpellaient l'auteur d'un viol commis 2 jours auparavant sur une jeune étudiante,

    et identifié par une trace papillaire. La poursuite des investigations permettaient de lui imputer

    16 autres viols ou tentatives, dont 11 avérées par des traces génétiques.

    Le fichier national automatisé des empreintes génétiques (F.N.A.E.G.)

    En novembre, 14.309 profils génétiques ont été enregistrés, portant le total dans la

    base à 601.866. Parallèlement, il a été établi que 780 profils ADN correspondaient

    soit à d'autres traces relevées, ce qui permet l'élaboration de synthèses, soit à des

    personnes identifiées et désormais recherchées.

    Depuis sa création, l'exploitation de la base a ainsi généré 22.477 rapprochements.

    Illustrations :

    Le 25 novembre, les investigations des services de police et de gendarmerie permettaient

    d'identifier et interpeller l'auteur de l’assassinat par arme blanche d’une jeune femme dans le

    RER. Outre ses aveux, les analyses ADN sur la victime confirmaient sa responsabilité.

    A Avallon (89), en 1989, une femme était violée puis tuée. La DIPJ de Dijon ayant diffusé

    une empreinte ADN dans plusieurs pays européens, la police allemande identifiait un de ses

    ressortissants, multirécidiviste, actuellement détenu. Le 9 novembre, ce dernier était

    transféré à Auxerre et écroué.

    A Tours (37), les policiers de la Sûreté départementale interpellaient le 5 novembre un

    individu suspecté d'être l’auteur de l’homicide d’une femme handicapée. La comparaison de

    son empreinte génétique avec les traces ADN trouvées sur le manche des couteaux et sous

    les ongles de la victime permettait de le confondre.

    A Laval (53), les policiers interpellaient le 5 novembre l'auteur d'une série de vols à la

    roulotte commis au printemps, qui avait pu être identifié par une trace génétique laissée dans

    un des véhicules.


    1 commentaire
  • La Direction centrale de la police judiciaire a rendu public vendredi 8 juin un rapport sur les chiffres de la criminalité et de la délinquance en France en 2006. Ces statistiques reposent sur des faits constatés. Elles sont établies à partir des plaintes reçues et d’après les constatations diligentées par les services. Les critères et les méthodes d’enregistrement sont identiques depuis 1972.

    L’ensemble des crimes et délits observés en 2006, par les services de police et les unités de gendarmerie sur le territoire métropolitain, s’est élevé à 3 725 588. La délinquance générale a diminué en 2006 de - 1,33 %, soit 50 250 faits constatés de moins qu’en 2005. Dans la catégorie des vols qui rassemble près de 56 % de la délinquance générale, les chiffres sont à la baisse avec une diminution globale de - 2,73 % (- 2,40 % pour les cambriolages par exemple). Dans les autres catégories, il faut signaler que les crimes et délits contre les personnes ont progressé de + 5,80 % et les escroqueries et infractions économiques et financières de + 4,83 % avec + 11,03 % pour les falsifications et usages de cartes de crédit. Enfin, les infractions sur la législation aux stupéfiants sont passées à + 4,79 %. Pour une population de 61 044 684 habitants, le taux global de criminalité de la France métropolitaine s’est établi à 61,03 pour 1 000 habitants avec un taux variant de 33,6 en Limousin ou 36,23 en Auvergne à 84,46 en Ile-de-France ou 87,12 en Provence-Alpes-Côté d’Azur.

    C’est à la mission de l’Observatoire national de la délinquance (OND) qui dépend de l’Institut national des hautes études de sécurité (INHES) de recueillir les données statistiques relatives à la délinquance. Ces données sont collectées auprès de tous les départements ministériels et organismes publics ou privés ayant à connaître directement ou indirectement des faits ou des situations d’atteinte aux personnes ou aux biens.


    votre commentaire

  • 2005<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    2006<o:p></o:p>

    Faits constatés<o:p></o:p>

    Taux d'élucidation*<o:p></o:p>

    Faits constatés<o:p></o:p>

     2006/05<o:p></o:p>

     (en milliers)<o:p></o:p>

    (en %)<o:p></o:p>

     (en milliers)<o:p></o:p>

    (en %)<o:p></o:p>

    Vols (y.c. recels)<o:p></o:p>

    2 138,5<o:p></o:p>

    13,3<o:p></o:p>

    2 080,2<o:p></o:p>

    -2,7<o:p></o:p>

    dont :<o:p></o:p>

       - vols à main armée<o:p></o:p>

    5,7<o:p></o:p>

    35,4<o:p></o:p>

    5,8<o:p></o:p>

    0,3<o:p></o:p>

       - cambriolages<o:p></o:p>

    343,3<o:p></o:p>

    10,5<o:p></o:p>

    335,1<o:p></o:p>

    -2,4<o:p></o:p>

       - vols d'automobiles<o:p></o:p>

    173,9<o:p></o:p>

    9,2<o:p></o:p>

    157,4<o:p></o:p>

    -9,5<o:p></o:p>

       - vols à la roulotte et d'accessoires sur véhicules immatriculés <o:p></o:p>

    522,5<o:p></o:p>

    6,4<o:p></o:p>

    501,1<o:p></o:p>

    -4,1<o:p></o:p>

    Infractions économiques et financières<o:p></o:p>

    318,7<o:p></o:p>

    68,0<o:p></o:p>

    334,1<o:p></o:p>

    4,8<o:p></o:p>

    dont :<o:p></o:p>

       - escroqueries, faux et contrefaçons<o:p></o:p>

    291,1<o:p></o:p>

    62,7<o:p></o:p>

    306,4<o:p></o:p>

    5,3<o:p></o:p>

       - délinquance économique et financière<o:p></o:p>

    19,0<o:p></o:p>

    117,2<o:p></o:p>

    20,7<o:p></o:p>

    8,6<o:p></o:p>

    Crimes et délits contre les personnes<o:p></o:p>

    354,8<o:p></o:p>

    72,8<o:p></o:p>

    375,4<o:p></o:p>

    5,8<o:p></o:p>

    dont : <o:p></o:p>

       - homicides<o:p></o:p>

    1,0<o:p></o:p>

    81,8<o:p></o:p>

    0,9<o:p></o:p>

    -9,9<o:p></o:p>

       - tentatives d'homicide<o:p></o:p>

    1,1<o:p></o:p>

    86,4<o:p></o:p>

    1,1<o:p></o:p>

    -6,5<o:p></o:p>

       - coups et blessures volontaires<o:p></o:p>

    148,9<o:p></o:p>

    75,0<o:p></o:p>

    164,5<o:p></o:p>

    10,5<o:p></o:p>

       - viols<o:p></o:p>

    10,0<o:p></o:p>

    78,1<o:p></o:p>

    9,8<o:p></o:p>

    -2,1<o:p></o:p>

    Autres infractions (dont stupéfiants)<o:p></o:p>

    963,8<o:p></o:p>

    46,9<o:p></o:p>

    935,9<o:p></o:p>

    5,5<o:p></o:p>

    dont : <o:p></o:p>

       - infractions à la législation sur les stupéfiants<o:p></o:p>

    144,6<o:p></o:p>

    105,6<o:p></o:p>

    151,5<o:p></o:p>

    4,8<o:p></o:p>

       - destructions et dégradations de biens<o:p></o:p>

    535,5<o:p></o:p>

    18,1<o:p></o:p>

    493,8<o:p></o:p>

    -7,8<o:p></o:p>

       - délits divers<o:p></o:p>

    206,8<o:p></o:p>

    80,3<o:p></o:p>

    202,9<o:p></o:p>

    -1,9<o:p></o:p>

    Ensemble<o:p></o:p>

    3 775,8<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>


    votre commentaire
  • TAUX DE CRIMINALITÉ POUR 1000 HABITANTS<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    En 2003<o:p></o:p>

    Criminalité globale<o:p></o:p>

    Homi- cides 1<o:p></o:p>

    Viols<o:p></o:p>

    Stupé- fiants<o:p></o:p>

    Vols<o:p></o:p>

    Allemagne<o:p></o:p>

    79,63<o:p></o:p>

    0,03<o:p></o:p>

    0,11<o:p></o:p>

    3,01<o:p></o:p>

    37,43<o:p></o:p>

    Autriche 2<o:p></o:p>

    72,75<o:p></o:p>

    0,02<o:p></o:p>

    0,08<o:p></o:p>

    2,76<o:p></o:p>

    38,08<o:p></o:p>

    Belgique 3<o:p></o:p>

    85,97<o:p></o:p>

    0,06<o:p></o:p>

    0,18<o:p></o:p>

    3,43<o:p></o:p>

    42,58<o:p></o:p>

    Danemark<o:p></o:p>

    90,06<o:p></o:p>

    0,04<o:p></o:p>

    0,09<o:p></o:p>

    2,69<o:p></o:p>

    34,56<o:p></o:p>

    Espagne 3<o:p></o:p>

    23,65<o:p></o:p>

    0,03<o:p></o:p>

    0,03<o:p></o:p>

    0,39<o:p></o:p>

    19,41<o:p></o:p>

    Finlande 3<o:p></o:p>

    143,52<o:p></o:p>

    0,1<o:p></o:p>

    0,09<o:p></o:p>

    2,87<o:p></o:p>

    34,41<o:p></o:p>

    France<o:p></o:p>

    66,66<o:p></o:p>

    0,04<o:p></o:p>

    0,17<o:p></o:p>

    2,1<o:p></o:p>

    39,93<o:p></o:p>

    G.-B. 2<o:p></o:p>

    113,27<o:p></o:p>

    0,02<o:p></o:p>

    0,24<o:p></o:p>

    2,71<o:p></o:p>

    45,42<o:p></o:p>

    Grèce 2<o:p></o:p>

    41,45<o:p></o:p>

    0,02<o:p></o:p>

    0,02<o:p></o:p>

    0,91<o:p></o:p>

    6,72<o:p></o:p>

    Irlande 2<o:p></o:p>

    29,35<o:p></o:p>

    0,02<o:p></o:p>

    0,14<o:p></o:p>

    0,82<o:p></o:p>

    23,26<o:p></o:p>

    Italie 2<o:p></o:p>

    38,65<o:p></o:p>

    0,04<o:p></o:p>

    -<o:p></o:p>

    0,66<o:p></o:p>

    22,61<o:p></o:p>

    Luxembourg<o:p></o:p>

    51,67<o:p></o:p>

    0,13<o:p></o:p>

    0,08<o:p></o:p>

    2,53<o:p></o:p>

    33,19<o:p></o:p>

    Pays-Bas 2<o:p></o:p>

    88,35<o:p></o:p>

    0,11<o:p></o:p>

    0,11<o:p></o:p>

    0,79<o:p></o:p>

    57,88<o:p></o:p>

    Portugal<o:p></o:p>

    40,10<o:p></o:p>

    0,02<o:p></o:p>

    0,04<o:p></o:p>

    0,40<o:p></o:p>

    19,19<o:p></o:p>

    Suède 3<o:p></o:p>

    133,50<o:p></o:p>

    0,02<o:p></o:p>

    0,23<o:p></o:p>

    3,64<o:p></o:p>

    5,81<o:p></o:p>

    Nota : (1) Volontaires. (2) 2002. (3) 2001. Source : Interpol.<o:p></o:p>


    2 commentaires
  • Carte : La délinquance dans le département de la Seine de 1888-1894

     


    1 commentaire