• 9 t de cocaïne dans du poulpe congelé

    La police portugaise a annoncé lundi la saisie dans le port de Lisbonne de plus de 9 tonnes de cocaïne «liquéfiée et congelée» dans un chargement de poulpe en provenance du Venezuela.

    «Il s'agit de la plus importante quantité de cocaïne jamais saisie dans le port de Lisbonne», a déclaré à l'AFP Jorge Ferreira, coordinateur à la Direction centrale d'enquête sur le trafic des stupéfiants (DCITE).

    La drogue a été découverte le 22 décembre dans un conteneur, officiellement chargé de 24 tonnes de poulpe congelé et destiné à la Galice (nord-ouest de l'Espagne), à l'issue d'une enquête, menée conjointement depuis 2005 par les polices portugaise et espagnole.

    <script type=text/javascript> sas_pageid='2358/16838'; // Page : manchettepub/leparisien.com/articles_faitsdivers sas_formatid=1278; // Format : rectangle 300x250 sas_target=''; // Targeting SmartAdServer(sas_pageid,sas_formatid,sas_target); </script> <script src="http://www.smartadserver.com/call/pubj/2358/16838/1278/S/2276449665/?"></script>



    Dans le conteneur, les policiers ont trouvé près de 600 cartons de 40 kg chacun, contenant une marchandise déclarée comme du poulpe congelé. Plus d'un tiers des caisses contenait en réalité une substance aqueuse congelée, à base de cocaïne et de détritus de poulpe, pour un poids total de 9,4 tonnes.

    Au cours d'une présentation à la presse de la drogue saisie sur le port de Lisbonne, en présence de représentants des polices portugaise et espagnole, M. Ferreira a précisé que «cette substance» serait analysée «en laboratoire pour connaître le pourcentage exact de cocaïne pure», mais, selon lui «il y en a pour plusieurs tonnes».

    Seule différence visible entre le poulpe et la cocaïne, les blocs de drogue congelée étaient emballés dans du papier plastique pour mieux les protéger, contrairement aux paquets de poulpe disposés directement dans des cartons.

    L'opération de police baptisée «Arcos» a également permis l'arrestation de sept suspects, cinq en Espagne -parmi lesquels un Colombien- et deux au Portugal. Tous ont été écroués. De l'argent, des véhicules, des téléphones portables et des ordinateurs ont également été saisis par les enquêteurs.

    L'objectif des trafiquants était, selon les enquêteurs, de faire entrer la drogue au Portugal pour l'acheminer ensuite en Espagne puis l'envoyer vers d'autres pays européens.

    Pour les responsables des services antidrogue, le Portugal et l'Espagne sont devenus les principales portes d'entrée en Europe de la cocaïne en provenance de l'Amérique latine, la drogue étant destinée aux marchés traditionnels tels que les Pays-Bas, la Grande-Bretagne et la France.

    En 2006, près de 34 tonnes de cocaïne ont été saisies au Portugal, soit plus du double de la quantité interceptée l'année précédente


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :