• Bombe .....

    Un engin explosif, composé d'un à un kilo et demi de plastic, a été découvert mardi dans un ancien centre de rétention administrative de Toulouse, peu avant la visite du préfet de Région, a indiqué ce dernier, Jean-François Carenco. La découverte a été faite à la mi-journée dans la cour du centre où elle avait été lancée, a précisé le préfet ajoutant que c'était "une vraie bombe, juste chaude".
     
    "Je me suis rendu au centre de rétention car j'envisage d'aménager ces locaux en centre d'hébergement pour les SDF" en vue de la période hivernale", a déclaré le représentant de l'Etat. Il a souligné qu'il ne faisait "pas de lien entre (son) passage et la bombe", qualifiée d'"artisanale mais professionnelle". Il a poursuivi en déclarant qu'il ne faisait pas non plus "d'amalgame" avec la question des sans-papiers. Le préfet a décrit l'engin en révélant qu'il "y avait ce qu'il fallait en pains de nitrate, le cordon et le détonateur, avec de la ferraille autour. Selon lui, la mèche s'est éteinte quand la bombe a été lancée dans la cour où elle a été vue par plusieurs personnes.
     
    Le centre de rétention administrative, aujourd'hui désaffecté et situé près du canal latéral de la Garonne, a été remplacé depuis juin 2006 par un centre de rétention à Cornebarrieu, près de Toulouse. Depuis mars 2007, deux autres engins ont été découverts et neutralisés à Toulouse. Un premier engin incendiaire, constitué de plusieurs litres d'un produit visiblement inflammable reliés à un système de mise à feu électrique, avait été découvert devant le bâtiment administratif abritant le service des impôts. Au mois de juin suivant, une bombe artisanale avait été neutralisée par les services de déminage sous une voiture-école garée devant une auto-école sur l'un des grands boulevards de la ville.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :