• Démantèlement d'une bande de dealers dans le Tournaisis

    Une opération policière menée à Péruwelz a débouché sur le démantèlement d'un gang de dealers

    TOURNAI Chaque week-end, d'importantes quantités d'XTC, d'amphétamines et de GHB étaient revendues dans plusieurs dancings du Tournaisis et en France. Quatre mandats d'arrêt ont été délivrés. D'autres interpellations vont suivre.

    Patrick Darras, un habitant de Hall âgé de 43 ans; Michèle Beuserie, une Tournaisienne âgée de 31 ans; Benjamin Roland, un habitant de Mons âgé de 28 ans, et Carine Mahieu, une Française âgée de 27 ans, ont été placés ce week-end sous mandat d'arrêt à Tournai par la juge d'instruction Mme Bastin, a-t-on appris lundi auprès du 1er substitut du procureur du roi de Tournai Jean-Bernard Cambier.

    Sous l'inculpation de vente de produits stupéfiants, avec la circonstance aggravante qu'il y a association de malfaiteurs, ces quatre dealers ont été écroués dans les prisons de Tournai et de Mons.
    Dans le cadre du plan d'action intégré, une enquête lancée fin de l'année 2007 a débouché vendredi soir sur l'organisation d'une opération policière sur un parking de la région de Péruwelz. Epaulés par une section judiciaire de la police de la route, quelque 25 policiers fédéraux et de la zone de police du Tournaisis ont participé à ce contrôle.

    "Nous étions sur les traces de 'Clubbers' opérant dans la région de Tournai. Plusieurs personnes ont été interpellées et quatre mandats ont été délivrés. La bande interceptée avait deux activités principales: fournir de la drogue à une filière française et fournir au détail de la drogue dans des discothèques de la région, notamment au Cube à Blaton, au H20 à Pecq et à la Bush à Esquelmes. Chaque week-end, cette bande vendait un millier de pilules d'XTC, entre 250 et 500 amphétamines et de un à trois litres de GHB. Le GHB était conditionné dans des fioles de 5ml. Le speed et la cocaïne étaient destinés à la France tandis que l'XTC et le GHB à la région tournaisienne", a précisé le 1er substitut Cambier.

    La drogue était conditionnée dans un appartement à Tournai, loué par une des personnes inculpées, Michèle Beuserie. La bande avait visiblement un train de vie assez élevé. Un des inculpés a reconnu qu'il dépensait en boîte chaque w-e quelque 800 euros. Outre les quatre personnes placées sous mandat d'arrêt, d'autres individus ont été interpellés, entendus et laissés en liberté avec ou sans conditions. Selon le parquet de Tournai, d'autres interpellations devraient avoir lieu dans les jours qui suivent.

    source : dhnet.be


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :