• Fin de cavale des deux évadés de Moulins à Créteil, Khider grièvement blessé

    Fin de cavale des deux évadés de Moulins à Créteil, Khider grièvement blessé

    Photo non datée de Christophe Khider, publiée le 28 mai 2001 par le ministère de l'Intérieur

    La cavale des deux détenus évadés dimanche de la centrale de Moulins a pris fin mardi matin près de Créteil (Val-de-Marne) après une course poursuite et une fusillade avec la police, au cours de laquelle l'un d'eux a été grièvement blessé.

    La fuite des deux hommes fichés au grand banditisme, Christophe Khider, 37 ans, et Omar Top El Hadj, 30 ans, avait débuté dimanche après-midi après leur évasion de la prison de Moulins-Yzeure (Allier), grâce à des explosifs et la prise en otage de deux gardiens.

    Leur cavale de moins de 48 heures s'est achevée mardi matin lorsqu'ils ont été repérés par des policiers de la Brigade anti criminalité (BAC) et pris en chasse sur l'autoroute A86.

    L'un d'eux, Christophe Khider, a voulu, selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur Gérard Gachet, faire usage de son arme, et a été grièvement blessé de deux balles dans le thorax lors d'un bref échange de coups de feu.

    Une source proche de l'enquête a indiqué que l'autre détenu avait été choqué dans l'accident de voiture qui s'est produit lors de l'interpellation. "Il n'a opposé aucune résistance", a précisé M. Gachet. Trois policiers ont également été légèrement blessés dans la collision, qui a entraîné la fermeture de l'A86 au niveau du pont de Nogent-sur-Marne.

    Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux évadés avaient percuté un véhicule sur l'A4 mardi vers 04H00, et pris en otage son conducteur l'obligant à retirer de l'argent avec sa carte bancaire dans une billetterie à la porte de Bercy à Paris (XIIe).

    L'homme, relâché, a alors alerté la police et donné le signalement de son véhicule. Une course poursuite s'est alors engagée pour s'achever dans un tunnel de l'A86 à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne) où les malfaiteurs ont été interpellés. Ce tunnel, importante voie de circulation pour l'est parisien, devrait être fermé une grande partie de la matinée, le temps de faire les constatations, a indiqué la police.

    Dans un communiqué, la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a adressé "ses vives félicitations" aux fonctionnaires de la BAC et salué "l'efficacité de l'ensemble des forces de police et de gendarmerie".

    La cavale des deux malfaiteurs a été ponctuée de prises d'otage, brèves, et de braquages. Ils avaient été signalés une première fois dimanche soir près de Nevers (Nièvre) où ils ont eu un accident de voiture, et à Evry (Essonne), où ils ont relâché les surveillants de prison.

    Ils ont ensuite été repérés en Seine-Saint-Denis où ils ont été suivis pendant 15 minutes par la police de ce département qui n'a jamais reçu, selon des sources policières, le feu vert "de la très haute hiérarchie" pour les intercepter. Leur trace a été momentanément perdue, lorsqu'ils ont pris la direction de Lille, avant d'être de nouveau retrouvée dans le nord de la France où ils ont braqué des automobilistes pour voler des voitures.

    Claude Charles-Catherine, dite "Catherine", la mère de Christophe Khider, a affirmé à l'AFP qu'elle avait appris par la radio l'arrestation de son fils. "Je n'ai pas eu de contact avec lui depuis son évasion. J'apprend qu'il est blessé, j'espère qu'on me laissera le voir, mais je ne sais même pas où il est, personne ne me dit rien", a-t-elle ajouté.

    Christophe Khider a été condamné à la perpétuité en 1999 pour un vol avec mort d'otage puis à 15 ans de prison en 2007 pour une tentative d'évasion de la prison de Fresnes en 2001. Omar Top El Hadj a été condamné à 10 ans de prison pour une fusillade avec des policiers en 2002.


    source : lci


  • Commentaires

    1
    visiteur_cgasio
    Mercredi 18 Février 2009 à 16:01
    Le 22 mars 1995, KHIDER et deux complices braquaient une agence du Crédit Lyonnais.
    Pendant le braquage deux convoyeurs BRINKS se présentaient à l?agence. Le garde restait dehors et le messager entrait directement, sans reconnaissance à l?intérieur. Il était immédiatement neutralisé par les malfaiteurs qui le prenaient en otage, puis sortaient de l?agence avec lui, immobilisaient le garde et tout le groupe se dirigeait vers le blindé. Le chauffeur n?ouvrant pas immédiatement la porte du blindé, un des malfaiteurs tiraient une balle dans la jambe d?un convoyeur. La porte était ouverte par le conducteur, les malfaiteurs montaient dans le blindé et obligeaient le chauffeur à démarrer. Le blindé provoquait un accident et se trouvait immobilisé sous un tunnel du périphérique Les malfaiteurs ne comprenant pas le système d?asservissement des portes, paniquaient et sortaient du blindé par les trappes de toit non sans avoir à nouveau tiré dans la jambe du chauffeur. Pour fuir les malfaiteurs s?emparaient d?une MERCEDES dont le conducteur était tué d?une balle dans la tête par KHIDER. Condamnation pour ces faits en 1999 (30 ans de peine incompressible pour KHIDER).

    Un rappel des procédures de l?époque était immédiatement mis en place avec l?importance prépondérante du rôle du garde dans l?approche d?une desserte de banque ou magasin.
    2
    visiteur_Tu es un ex
    Mardi 3 Mars 2009 à 14:51
    Sérieux UPDATE TON BLOG ou bien ferme le...

    C'est minable de le laisser mourir :/
    3
    dako
    Jeudi 20 Janvier 2011 à 06:41
    si si si les bonhome
    4
    Truand de la gal
    Mardi 15 Février 2011 à 08:56
    Ouais ta trop raison mec !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :