• François Besse

    François Besse est né le 25 juillet 1944. Il fut un célèbre truand  français, surnommé "roi de l'évasion", "l'anguille" et lieutenant de Jacques Mesrine , durant quelques mois. Il est aujourd'hui renommé pour sa vision philosophique acquise en prison.

    Après quelques vols sans importance, il est accusé de preparer un vol en 1971 ce qui lui vaudra sept ans de réclusion à la prison de Gradignan (dont il s'évadera le 9 mai 1971).

    Le 8 mai 1978, c’est le quartier de haute sécurité de la Santé où il fait la connaissance d'un autre détenu célèbre : Jacques Mesrine. Grace à des complicités au sein de la prison (qui introduiront des armes à leur attention), Mesrine et Besse parviennent à neutraliser leurs gardiens, escaladent le mur d'enceinte et s'évadent de cette prison réputée inviolable, laissant derrière eux un codétenu abattu par la police.

    L'association des deux hommes permettra la réalisation de plusieurs coups spectaculaires, comme le hold-up du casino de Deauville (136 774 francs de butin) ou la prise d’otages de la famille d’un banquier de la Société générale (350 000 francs).

    Après une année passée ensemble, ils se séparent: "Il voulait se venger, je ne voulais pas", raconte Besse.

    Sa nouvelle cavale le mène en Espagne, en Belgique puis à nouveau en France où il disparait pour ne plus donner signe de vie pendant plus de 10 ans. Finalement arrêté à Tanger en novembre 1994 puis extradé, il comparait le mardi 4 juin 2002, devant la cour d’assises de Paris, pour l’examen de six grandes affaires criminelles des années 70 (pour lesquelles il avait été condamné par contumace, à la peine de mort et à la réclusion à perpétuité).

    Évoquant son parcours sans aucune complaisance, Besse s'adressera en ces termes à la cour :«Aujourd’hui, mon regard sur cette époque est sans conteste un jugement négatif. Je ne revendique rien, je ne peux être un modèle dans cette révolte, je me suis trompé».

    Il écopera finalement d'une peine de 8 ans qui doit théoriquement s’achever en 2009. François Besse sortira finalement de prison le lundi 27 février 2006 à l'aube.

    «Hier, Monsieur l’avocat général, vous avez lancé comme un espoir pour moi et cet espoir je ne peux l’accepter pour moi-même. Je voudrais qu’il soit pour tous ceux qui sont sur un mauvais chemin et qui peuvent penser que quelque chose peut changer. Je voudrais être cet exemple-là.»

    Titulaire du Baccalauréat qu’il a passé à 53 ans, et d’un diplôme de technicien du son, il a préparé en prison un Deug de philosophie.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :