• Menaces de mort sur des écoliers

    Qui en veut aux écoliers de Montbazens et Lanuéjouls, dans l'Aveyron ? Depuis plusieurs jours, des lettres circulent, tapées à l'ordinateur et envoyées par un mystérieux "corbeau". Leurs destinataires  : les directeurs de plusieurs établissements scolaires du secteur. Le contenu de ces missives est lourd de menaces envers les enfants - on parle de menaces de mort ou de mutilations, mais impossible d'en savoir plus : même si des réunions ont eu lieu pour informer les parents, "je me suis bien gardé de leur lire le courrier tellement son contenu dépasse tout ce qu'on peut imaginer", reconnaît Jean Mouly, maire de Lanuéjouls, cité dans Le Parisien. Les gendarmes sont prévenus, une enquête de flagrance est ouverte et la surveillance des écoles est renforcée.

    Mais pour l'heure, l'auteur de ces lettres reste inconnu. Pour expliquer ses motivations, en revanche, il évoque "la folie meurtrière des élus qui autorisent la déviation de Lanuéjouls". Cet aménagement routier, qui concerne cinq autres communes, est en projet depuis des années. Avec de vives contestations sur le choix du trajet : trois associations ont d'ailleurs été mises sur pied pour s'y opposer. Selon La Dépêche du Midi, le projet a fait l'objet d'une réunion la semaine dernière dans la commune de Lanuéjouls, à l'invitation du maire et en présence de la conseillère générale du canton, Gisèle Rigal. Au lendemain de cette réunion s'est tenu un conseil municipal au cours duquel les élus, consultés à bulletin secret,  ont approuvé l'un des tracés, auquel s'opposent une partie des habitants.

    C'est quelque jours après cette réunion et ce conseil municipal qu'ont été postées les lettres de menaces. Faut-il pour autant y voir un lien direct ? "Si le corbeau a voulu faire parler de la déviation, c'est réussi !", remarque un élu cité par Le Parisien. Mais pour l'heure, guère plus d'indices sur l'auteur des lettres. Et les élus locaux tiennent d'emblée à écarter tout soupçon des associations opposées à la déviation de Lanuéjouls : "A aucun moment nous ne suspectons ces associations. D'ailleurs, nous réfutons l'argument selon lequel la déviation serait la raison de ces menaces", ont-ils fait savoir dans un communiqué commun.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :