• Policière abattue: un véritable assassinat

    Première policière abattue en service

    BEERSEL La thèse du grand banditisme est privilégiée après l'exécution d'une policière de 23 ans - Kitty fêterait ses 24 ans aujourd'hui -, et la fusillade à l'arme de guerre au cours de laquelle un second policier et un habitant de Beersel ont été blessés grièvement, mardi, à 2 h 50, à Lot (Brabant flamand).

    Les gangsters cherchaient vraisemblablement à voler un camion qui pouvait servir de bélier pour défoncer une façade ou arracher un automate. En 48 heures, c'est la deuxième fois, après l'attaque du Westland dimanche à Anderlecht, qu'une bande ayant des liens avec Charleroi est active sur Bruxelles. Un même sang-froid : au Westland, des truands avaient foncé dans un véhicule de police. Hier à Beersel, ils n'ont pas laissé l'ombre d'une chance aux policiers : ni l'un ni l'autre n'ont eu le temps de dégainer.

    Lâches : à Beersel, ils ont tiré en rafale sur un VW Transporter, vulnérable, lent, sans blindage. À la place du convoyeur, l'inspecteur Kitty Van Nieuwenhuysen n'a eu que le temps de crier à la radio qu'ils étaient pris sous le feu (ses mots : "Onder vuur"). Déjà, sur la droite, à 5 mètres, un des trois vidait le chargeur d'un pistolet ou fusil-mitrailleur, sans doute kalachnikov calibre 7,62 mm Otan, en rafale de vingt. Au total, on parle de 26 coups de feu tirés à Beersel.

    De la même façon que le Westland d'Anderlecht est au pied du ring O au bout de l'autoroute qui vient de Charleroi, l'endroit choisi hier à Beersel, un quartier résidentiel, est proche de la même autoroute, qui vient de Charleroi. Leur Volvo S60 ti a été volée le 16 novembre dernier au garage Volvo de Thuillies. Un modèle spécial : l'extérieur ne le trahit pas mais le moteur développe 300 chevaux. Ils se parquent au coin de la rue de Beersel, près d'un petit camion blanc (pour le transport de meubles).

    Des témoins nous certifient qu'un premier véhicule de police se serait arrêté près de la Volvo mal garée. Les policiers cherchent les occupants et éclairent les champs à l'aide d'un phare puissant. Comme ils n'aperçoivent personne, ils s'en vont. Les gangsters auraient donc maintenu leur plan malgré cette première alerte. Ils s'introduisent - il est alors 2 h 50 - au n° 38, maison d'habitation où vivent un couple et trois enfants de 3, 7 et 11 ans.

    Le père, Ismaël, 52 ans, pratique le karaté, et s'interpose. Un truand tire trois coups de feu, deux dans l'abdomen, un à la jambe. Les truands s'emparent des clés de la Peugeot 407 familiale. Pas celles du camion - qui appartient à un voisin. C'est alors qu'ils quittent l'habitation que surgit le combi VW de la police de Beersel avec, au volant, Peter Vanstallen, 27 ans, d'Enghien, et sa collègue venant de Louvain, sortie en juin de l'école de police.

    La rafale perce 23 fois le flanc droit de la camionnette; Kitty est tuée d'une balle dans la tête; son collègue dans l'abdomen. La camionnette, sur sa lancée, grimpe sur le trottoir et y est arrêtée par un poteau.

    Les truands ont-ils pensé que le signalement de la Volvo avait été transmis et serait vite diffusé dans tout le pays ? Ils prennent la fuite avec la Peugeot 407 d'Ismaël, qu'ils abandonneront rue Van Petegem à Goutroux, et où attendait peut-être un véhicule relais, une VW Golf noire, qu'on retrouvera à 8 km de là, à 6 h du matin, rue de l'Observatoire, à Gilly avec du sang (précieux pour l'enquête, l'ADN !) sur les banquettes.

    La Volvo portait des plaques volées à Gerpinnes, la même région. La Golf venait de Braine-l'Alleud.

    Le ministre de l'Intérieur parle d'un acte d'une extrême lâcheté. 48.000 policiers sont en deuil. La mort d'un policier scandalise. Encore plus celle d'une femme, qui sortait de l'école


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :