• Anderlecht encore sous haute tension

    Anderlecht encore sous haute tension


    Samedi soir, après un retour au calme et sous surveillance des policiers, les incidents ont repris


    ANDERLECHT C’est un ouf de soulagement qu’avaient poussé ce samedi tant les commerçants, les habitants, les policiers que les autorités communales d’Anderlecht. Les affrontements sanglants et violents annoncés par certaines rumeurs n’ont pas eu lieu ces vendredi et samedi. Le calme semblait de retour. La vigilance restait toutefois de mise dans le quartier Saint-Guidon d’Anderlecht, aux abords du parc Astrid.
    Mais dès le départ des forces de l’ordre samedi soir, une cinquantaine de jeunes se seraient regroupés et auraient repris les affrontements, utilisant même des armes à feu. C’est ainsi qu’on comptait au moins un blessé par arme, nécessitant son transport à l’hôpital en ambulances.

    Plus tôt dans la journée, la police de la zone Midi s’est une nouvelle fois vu appuyer par la présence de policiers issus d’autres zones ainsi que de la police fédérale. Un renfort qui devrait être maintenu jusque mardi au moins. Vendredi soir, si aucun incident majeur n’a été déploré par les autorités communales, une centaine d’arrestations administratives ont toutefois été à comptabiliser, mais simplement à titre préventif.
    Quatre mineurs ont été mis à la disposition du parquet de Bruxelles. Le parquet de Bruxelles a requis un placement en Institution publique de Protection de la Jeunesse pour les quatre jeunes qui n’étaient pas connus de la Justice. D’eux d’entre eux, dont l’un est domicilié à Berchem-Sainte-Agathe, étaient porteurs d’un couteau à cran d’arrêt et un troisième d’un long bâton, considéré comme une arme prohibée. Le quatrième était en possession de matériel pouvant servir à la confection d’explosifs, type cocktails Molotov.

    source : DH


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :