• Résumé :

    25 ans de PJ, des affaires qui ont défrayé la chronique : ce livre se dévore parfois comme un fascinant polar.
    Mais il nous éclaire, aussi, sur le fonctionnement de cette police dont beaucoup d'entre nous, entre appels au secours et critiques à l'emporte-pièce, ne savent pas grand-chose. Frédéric Péchenard est passé par tous ses services, ou presque. Les stups, la répression du banditisme, la célèbre " Crime " et la lutte antiterroriste, et enfin la Police judiciaire parisienne, entre autres... Il nous dresse l'état des lieux et nous présente les hommes qui - à tous les niveaux - assurent notre sécurité à leurs risques et périls. Cet ouvrage n'est pas un panégyrique mais une mise au point, et une réflexion sur l'avenir. Le fichage génétique qui fait couler tant d'encre, les cellules policières à l'échelle européenne, les limites à fixer au juge d'instruction, la fin de la guerre des polices, le changement des mentalités et l'amélioration de l'accueil : autant de questions qui préoccupent le nouveau directeur général de la Police nationale, et qui devraient vivement intéresser tous les " usagers " de la République

    Mon avis :  C'est un très bon livre dans son ensemble qui vous apprendra tous les rouages de la police française et la façon dont ce déroule une enquête . Seul petit Hic l'auteur manque d'objectivité et ne raconte pas toute la véritée sur certaines affaires .

    Note : 7,5/10


    2 commentaires
  • Résumé :

    «J'ai écrit ce qui m'avait touchée ou fait rire, ce qui avait ravagé ma conscience, des regrets de ne pas avoir su bien faire, des soulagements d'avoir fait mon travail, des images qui sont imprimées dans ma mémoire et ne la quitteront plus... J'ai écrit ce que l'on hésite à dire. J'ai écrit le meilleur choix que j'ai fait de ma vie : celui d'être un flic. L'obligation de réserve ? Ce n'est pas le plus important...»

    Le Flic de Bénédicte Desforges est un témoignage exceptionnel. Policier en tenue à la plume acérée, cette jeune femme nous livre en effet une série de chroniques ébouriffantes et bouleversantes sur le quotidien des «flics de base», ceux que nous croisons tous les jours. Ses histoires de la rue, celles de la police ordinaire, nous offrent une plongée d'une intensité rare dans l'une des coulisses de notre société. Flic, un grand polar du réel, sans caméras ni langue de bois.

    Bénédicte Desforges est lieutenant de police. Elle a travaillé en banlieue parisienne et dans le XVIIIe arrondissement

    Mon avis :  Récit poignant et écrit d'une facon quasiment irréprochable un livre qui vous fera changer des avis sur les flics que vous croisez au quotidien que dire de plus , tout simplemet lisez-le.

    Note :  8,5/10


    votre commentaire
  • Résumé :

    "J'ai tué mes victimes pour les garder auprès de moi car je ne voulais pas rester seul. J'avais alors un sentiment intense de la fragilité de la vie. Quelques instants auparavant, c'était des hommes, et maintenant, ce n'était plus qu'un tas d'os dans une poubelle. J'ai éprouvé des remords après chacun de mes crimes mais cela ne durait jamais longtemps."
    Ainsi s'exprime Jeffrey Dahmer, "le cannibale de Milwaukee", l'un des sept tueurs en série dont l'histoire est analysée ici. Qu'ils soient buveurs de sang comme Peter Kürien, "le vampire de Düsseldorf" ; violeur et étrangleur de femmes à l'image d'Albert De Salvo, "l'étrangleur de Boston" ; meurtrier d'enfants et de prostituées tel Arthur Shawcross, "le monstre de Rochester" ; routards du crime et amants à la façon d'Ottis Toole et Henry Lee Lucas ; nécrophile et cannibale à l'exemple d'Ed Kemper "l'ogre de Santa Cruz" ;ou assassin de prostituées comme Gary Ridgway, tous démontrent le même appétit de destruction. La même volonté de puissance et de contrôle de la victime, ainsi que l'absence du moindre remords.
    Loin de l'image stéréotypée de "génie du mal", véhiculée par des films tels que Seven et Le silence des agneaux, ces criminels expriment leurs souffrances au travers de confessions, mais aussi leurs fantasmes les plus sombres qui en font de redoutables et d'inguérissables machines à tuer.

    Spécialiste mondialement reconnu des tueurs en série, Stéphane Bourgoin est conférenciers à l'école de la Gendarmerie nationale. Il est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages et de documentaires télévisés sur les serial killers.

    Mon avis : Un livre génial a avoir absolument chez soi .

    Note : 10/10


    votre commentaire
  • Résumé :

    Il y avait le Who's who des notables et des célébrités, voici celui des parrains et des caïds. Du nord au sud du pays, vous y découvrirez les noms de ceux qui tirent les ficelles du crime organisé. Un monde de seigneurs avides de maintenir leur territoire intact, et si possible de l'élargir. Celui des véritables héritiers du milieu à la française. Les 'artistes' de ce hit-parade à balles réelles sont des escrocs redoutables, de puissants trafiquants de drogue, d'occultes agents d'influence ou de féroces chefs de clan. Des parrains à l'ancienne aux caïds débridés, cette galerie de portraits puise aux sources les plus fiables : celles de la police judiciaire et de la justice. Tout est vrai : les cadavres, la cocaïne, le shit, les faux papiers, les enquêtes et les braquages. Mais cette investigation au coeur du crime organisé se lit comme un roman.

    Mon avis :   C'est un livres dont le contenu est très interessant mais l'écriture reste vraiment brut pourtant il est bien noté dans le résumé de la 4eme de couverture que ce livre ce lit comme un roman et malheureusement ce n'est vraiment pas le cas .

    Note :  7/10 ( cette note est justifié par l écriture vraiment brut malgré un contenu vraiment interresant voir plus haut )


    votre commentaire
  • Résumé :

    Je suis tombé dans la délinquance très jeune.
    Qu'on se le dise, il n'y a aucun héroïsme à être voyou parce que c'est le genre de destin qu'on ne choisit pas : on devient délinquant par nécessité ou par faiblesse. Pour ma part, c'est à la maternelle de Belleville que ma bande a pris racine et, de menus larcins en arnaques plus élaborées, nous sommes devenus de vraies petites frappes, aussi liés que les doigts de la main. A 24 ans, je me suis ainsi retrouvé accusé d'un hold-up qui a défrayé la chronique et m'a valu d'être condamné à mort.
    Ma vie, dès lors, n'a plus été qu'une fuite en avant : 12 ans de cavale de Casablanca à Tahiti en passant par l'Italie où mon évasion en hélicoptère d'une prison de Haute Sécurité a mis, si l'on peut dire, les Français à l'honneur... Fatalement, comme les absents ont toujours tort, j'ai hérité en partie de la paternité des braquages qui se sont enchaînés au début des années 80 et c'est ainsi que je suis devenu, bien malgré moi, le " cerveau présumé " du Gang des Postiches.
    Une étiquette dont il n'est pas facile de se défaire...

    Mon avis : c'est un livre touchant , sa vie est completement folle ce livre et tout a fait génial un livre a lire absolument

    Note : 8/10


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique