• Il assassine le tueur embauché pour liquider sa femme

    Un Portugais de Seine-et-Marne est en prison dans son pays, soupçonné d'avoir commandité l' assassinat de sa femme à son employé puis de s'être débarrassé de ce dernier. Une information judiciaire est ouverte en France.

    INCROYABLE dénouement dans l'affaire du meurtre de Francisca Figueira, 49 ans, une commerçante de Mouroux (Seine-et-Marne) retrouvée morte dans sa maison de vacances au Portugal en août. Si, à l'époque, la police portugaise suspectait un cambriolage qui avait mal tourné, les enquêteurs - en collaboration avec l'Office central de répression des violences aux personnes - soupçonnent aujourd'hui le mari de la victime, David Campos Da Silva, 47 ans. Ce dernier, arrêté au Portugal, aurait fait disparaître l'homme auquel il aurait précédemment demandé de tuer sa femme.

    <script type=text/javascript> sas_pageid='2358/16838'; // Page : manchettepub/leparisien.com/articles_faitsdivers sas_formatid=1278; // Format : rectangle 300x250 sas_target=''; // Targeting SmartAdServer(sas_pageid,sas_formatid,sas_target); </script> <script src="http://www.smartadserver.com/call/pubj/2358/16838/1278/S/9845809198/?"></script>

    Une deuxième enquête mène en fait jusqu'à ce « tueur à gages ». Car de leurs côtés, les gendarmes de la section de recherches de Paris travaillaient sur la disparition inquiétante d'un habitant de Bussières (Seine-et-Marne), Dominique Colinet, 43 ans, signalée le 18 octobre. « Le 5 novembre, une information judiciaire a été ouverte. Puis le juge a été chargé d'instruire pour arrestation, enlèvement et séquestration. Avec les nouveaux éléments qui viennent d'être découverts, le juge va maintenant être saisi de faits d'assassinat », explique Philibert Demory, le procureur adjoint de Meaux.

    Ces nouveaux éléments sont pour le moins inattendus : Dominique Colinet ne réapparaîtra jamais puisqu'il a lui aussi été tué... vraisemblablement par David Campos Da Silva. Il semble que le mari de Francisca avait fomenté le projet de la tuer. Il aurait alors confié la tâche à Colinet. Mais un différend aurait éclaté entre le commanditaire du contrat et son exécutant. Question d'argent ? Chantage ? Peur d'être découvert ? Le mobile du crime n'est pas encore déterminé. Colinet a été tué en France, peut-être par arme à feu, et son corps, couvert de chaux, aurait été envoyé dans le centre du Portugal, à Bombarral, emballé et stocké dans une cheminée. Son corps a été formellement identifié là-bas.

    David et Francisca avaient ouvert il y a deux ans un commerce de cheminées, de barbecues en brique et de statues de jardin près de Coulommiers. Ils employaient le plus jeune de leurs deux fils et ponctuellement Dominique Colinet. Début août 2007, toute la famille s'est retrouvée au Portugal pour le mariage du fils aîné âgé de 24 ans. C'est à la fin de ces vacances à Alcaçovas, dans le district de Viana do Alentejo, dans le sud du pays, que Francisca avait été retrouvée morte, portant des traces de coups. Ce jour-là, son mari était à la pêche. En revenant à la maison, vers 20 h 30, qu'il avait découvert le corps sans vie de sa femme.

    Départ précipité

    Dans les semaines qui ont suivi, le veuf a continué de dérouler son plan machiavélique. En octobre, il a vendu son affaire et a déménagé. Aussitôt après une garde à vue en France, mi-décembre, il est parti précipitamment au Portugal où il s'est caché dans sa famille. Aujourd'hui, David Campos Da Silva est arrêté et incarcéré dans une prison portugaise. Selon le journal local « Correio da Manha », le mobile de toute cette affaire est... l'amour qu'il porte à sa maîtresse, une Portugaise de 36 ans vivant à Marne-la-Vallée, avec qui il entretient une liaison depuis cinq ans. Le couple illégitime a eu un fils il y a deux ans.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :