• Le meurtrier s’inspire d’un épisode des « Experts »

    Le meurtrier s’inspire d’un épisode des Experts

     

    Fan de séries policières, Kamel s’est inspiré d’un épisode des « Experts : Miami », diffusé sur TF 1, pour faire disparaître toutes traces du meurtre de Marine, son ex-compagne, chez elle à Maisons-Alfort (Val-de-Marne). Cela n’a pas suffi. Sous la pression, après avoir nié, ce jeune homme de 28 ans, a fini par craquer mercredi soir, en fin de garde à vue au 36, quai des Orfèvres. <BTN_NOIMPR>

    <script type=text/javascript> sas_pageid='2358/16866'; // Page : manchettepub/leparisien.com/evenement/tourdefrance_article sas_formatid=1278; // Format : rectangle 2 300x250 sas_target=''; // Targeting SmartAdServer(sas_pageid,sas_formatid,sas_target); </script> <script src="http://www.smartadserver.com/call/pubj/2358/16866/1278/S/2041248824/?"></script>

    </BTN_NOIMPR>Mis en examen hier à Créteil pour homicide par ex-concubin, Kamel a été écroué à la prison de Fresnes.

    Quand ils découvrent le 29 août l’appartement de Marine, une étudiante de 22 ans égorgée chez elle à l’arme blanche, les policiers ont compris que le ménage avait été fait. La jeune femme gît dans sa baignoire, la gorge tranchée, avec une série de blessures sur le corps. Il n’y a aucune trace de sang, ni dans la salle de bain ni dans les autres pièces. Les enquêteurs reconstituent un scénario. Le matin, Marine, inscrite en sciences humaines à l’université René-Descartes à Paris, a échangé plusieurs SMS avec Kamel, dont elle s’est séparée en juillet après un an et demi de vie commune dans cet immeuble propret en brique. Décrit comme jaloux et violent, le jeune homme aurait mal supporté la rupture. Il insiste pour « discuter » et passe voir Marine. Elle lui offre un café, puis la conversation dégénère. Marine a un nouvel ami. Kamel ne le supporte pas. Il est venu avec une dague dérobée chez l’ami qui l’héberge. Il l’a frappe à plusieurs reprises, à la tête, à la poitrine, dans le dos, et lui sectionne la carotide.

    Trahi par son téléphone portable

    Puis, il reproduit un épisode des « Experts : Miami », quand, dans la première saison, ces spécialistes de la police scientifique enquêtaient sur le meurtre d’une prostituée poignardée dans une chambre d’hôtel et soigneusement lavée dans une baignoire. Kamel transporte le corps de Marine jusqu’à la salle de bain, la lave et nettoie méticuleusement l’appartement avec un puissant dissolvant. Il découpe et emballe dans un sac des serviettes et des habits souillés de sang et quitte les lieux. Le sac finit dans une poubelle publique. Mais Kamel fait des erreurs. Il n’y a pas eu d’effraction et quand le corps est découvert dans la soirée par une amie de l’étudiante, les policiers privilégient la piste d’un proche. Ils découvrent que Kamel a été condamné il y a peu pour des violences avec arme. Ils pistent aussi les appels qu’il a passés avec son portable et le localise à Maisons-Alfort peu après le crime. Puis dans le Rhône, comme s’il avait pris la fuite. Sa photo est diffusée. La police judiciaire de Lyon l’interpelle lundi, dans un hôtel social près du stade de Gerland. Les hommes de la crim parisienne interrogent Kamel sans que ce dernier ne craque. Il faudra la prolongation de sa garde à vue pour que le jeune homme demande à parler à un des officiers pour « libérer sa conscience ». Il risque la réclusion criminelle à perpétuité.

    <BTN_ESPACEMENT>

    source : Le Parisien


  • Commentaires

    1
    visiteur_Titou de Ma
    Lundi 8 Septembre 2008 à 17:03
    C'était ma meilleur amie... je l'ai vu pour la dernière fois le 14 aout 2008 à 23h repartir chez elles de la gare de l'est... Kamel lui envoyait encore des sms alors qu'il l'avait largué et voulait soit disant revenir...

    Que dire...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :